Couple confiné : couple fragilisé ?

mardi 23/3

Cette période singulière nous place physiquement, conjoints, enfants, parents ou beaux-parents peut-être,  dans une proximité inhabituelle. Et c’est quasiment du jour au lendemain que nous avons tous fait face à une situation inédite. Nous n’avons sans doute pas anticipé ces nouveaux modes relationnels imposés par la situation sanitaire…

Certains couples pourraient se réjouir de l’aubaine : tous ces jours ensemble ! Sans être pressés par ce temps qui d’habitude nous fait défaut… Combien de couples, en consultation, déplorent de ne pas parvenir à se rencontrer vraiment au cours de la semaine, qui file trop vite : horaires de travail décalés, tâches quotidiennes prenantes, quand trouver du temps pour nous ? Nous travaillons alors sur les besoins et désirs de chacun, sur la volonté des deux, sur la créativité aussi qui permet d’imaginer des espaces, même brefs, mais vitaux à chaque couple. Car un couple meurt d’un  manque de nous.

Or, passer aujourd’hui de on se voit trop peu à on se voit trop ? Lorsque le quotidien nous impose une relation constante de proximité, les couples les plus solides ont à s’adapter… Comment gérons-nous nos usures, frottements, agacements, qui ne sont sans doute pas nouveaux… mais se trouvent exacerbés par une mise en  présence continuelle ?

Les chanceux ont une maison, un jardin, un garage, de l’espace !

D’autres doivent cohabiter en appartement, sans parfois le moindre balcon.

Aux premiers, je dirais : offrez-vous chacun une pièce personnelle, que vous investissez, dans laquelle vous travaillez, vous vous reposez, vous vous adonnez aux activités qui vous font du bien ; offrez-vous mutuellement le droit d’occupation de cet espace, parce que vous y trouverez votre respiration, et un coin à vous. Il ne s’agit pas de se préserver de notre conjoint, mais de se faire du bien à soi, à certains moments de la journée, pour se retrouver à d’autres autour d’un café ou d’un moment d’échange en couple.

Pour les autres, l’espace sera plus intérieur, provoqué, marqué cependant par une organisation plus ou moins formelle, et convenue ensemble : on n’a pas besoin de tout faire ensemble, de se parler   sans cesse,  et chacun a sans doute besoin de préserver sa propre paix. Prenons le temps d’en parler, d’exprimer ce dont nous avons besoin et qui serait possible à mettre en place.

Et les enfants, là-dedans ?

Bien sûr ils empiètent sans cesse sur le territoire du couple, et d’autant plus que l’espace est restreint. S’ils sont petits, ils réclament beaucoup de temps et d’attention. Et cependant,  cela peut aider les couples d’alterner leur rôle parental, de laisser l’autre s’occuper des devoirs, des jeux… puis de prendre le relais ; et ainsi de souffler un peu, sans mauvaise conscience.

Pourquoi ne pas expliquer aussi aux enfants combien la vie de famille a besoin d’être structurée, de trouver ses repères actuels (on peut y réfléchir ensemble, voir chronique de samedi 21), et combien les parents ont besoin de temps à eux ? Quel que soit leur âge les enfants peuvent entendre ce discours qui met le couple à une place particulière et leur indique combien la conjugalité est la source de la famille.

Alors s’il est vrai que la vie de couple peut rapidement être mise à mal par la proximité imposée en ces temps de confinement, elle peut aussi tirer un bénéfice, à condition d’adapter aussi, peut-être, et d’approfondir notre manière de communiquer.

Ce que nous verrons dans notre rendez-vous de samedi :

« Couple confiné : qu’est-ce qui change dans notre communication ? »

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s